1 voyage fructueux…

Alors que toutes les rencontres concernant nos équipes seniors départementales étaient reportées par arrêtés, le groupe R4 se déplaçait à Targon-Soulignac, actuel 8e, en pleine confiance après son succès probant face au dernier St Seurin le week-end précédent (7-1). Pour nos couleurs, et puisque tous les matchs en retard de la poule étaient également reportés, l’opportunité de s’emparer de la seconde place était à saisir.

Le trio arbitral hésitait à donner le coup d’envoi, malgré une pelouse certes grasse mais jouable. Le coup d’envoi avait finalement lieu, et l’entame semblait montrer que les visiteurs dordognots avaient dans leur viseur cette seconde place. Hélas, sur le premier ballon récupéré par Targon, l’entraineur joueur, S.COUGNON glissait la balle à son ailier, lequel était crocheté dans la surface. Penalty donc pour les locaux, mais Anthony AUTIERE, comme à Bassens il y a quelques mois, bloque le tir adverse et laisse ses partenaires dans le match. En effet, face à une équipe qui ferme les espaces et cherche le contre, un autre scénario eut été fortement préjudiciable !

Car les Girondins vont jouer autour d’un bloc bas, aidés par un terrain où il est difficile de mettre une circulation de balle rapide… Et comme les Périgourdins manquent de mouvement, ils peinent à trouver les espaces et les positions de frappe… Hormis une belle reprise de Matteo BERNARDI qui laissera le portier adverse de marbre, peu de situations franches. Si Limens JSA trouve les moyens de rentrer dans les 30 derniers mètres, l’organisation, la vaillance et la solidarité adverse sont un obstacle de plus à l’ouverture du score. Défensivement, Anthony est peu inquiété, les tentatives girondines fuyant le cadre…

0/0 donc aux citrons. Et l’obligation pour les visiteurs de prendre la partie à leur main, ou plutôt leurs pieds. Targon continue de résister, même si une première fois, Albert KOENERSIE sème le trouble dans l’arrière-garde des locaux… Sur une récupération aux 25m d’Antoine MEY, il trouve ce même KOENERSIE qui élimine le gardien et met le ballon en direction du but, repris par Nicolas BOUYSSY (61e). Alors que l’on pense le plus dur fait, l’arbitre central invalide le but malgré le fait que son assistant n’ait pas bougé… Au grand dam des Dordognots, tout est donc à faire encore… Mais le temps file, et si les opportunités se succèdent, rien n’y fait…La partie devient plus hachée, les locaux voyant le match leur laisser 1 point important dans l’optique de la 7e place…

Ce ne sera pas le cas, puisqu’à la 94e, un coup-franc, consécutif à une faute sur COURAU puis BEAUDOUT est signalé. Cédric FAVEREAU s’empare du cuir et s’attache à trouver le cadre. De fort belle manière  puisque le gardien local ne peut que toucher le cuir… Ouf de soulagement avec 3 points empochés au bout du temps… Des points importants pour maintenir le cap fixé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils