Vous reprendrez bien un tour de Coupe…

Le public va commencer à s’y habituer…Après Colayrac au tour précédent, les joueurs de Limens JSA affrontaient St Pantaléon de Larche, des Corréziens évoluant en Régional 2. Vêtus de leur tenue blanche de la Coupe de France, les locaux vont montrer un tout autre visage que celui affiché en championnat dimanche dernier (défaite 2/0 face à Coteaux Libournais)…

Et ce, dès l’entame où sur un ballon dans l’espace de SJONKO, KOENERSIE prend le dessus sur son défenseur avant d’être accroché, ce qui oblige l’arbitre à signaler un penalty. Nico BOUYSSY ne tremble pas, même si Matthieu BRUN touche le ballon avant de le voir rentrer (3e). Entame idéale pense-t-on, face à des bleus venus dans l’idée de ne pas se faire déstabiliser et ne laisser aucune chance aux équipiers de M.CHABBERT. Sauf que… Le bloc va reculer légèrement laissant des espaces pour WEIS dans son couloir, où son entente avec EPILOUS semble dangereuse. C’est de leur couloir qu’à la réception d’un centre le but viendra, signé David TEIXEIRA le goleador corrézien (12e) pour l’égalisation. Tout est à refaire donc pour des Dordognots qui vont pourtant faire mieux que résister dans cette partie face à un adversaire qui peine à prendre l’ascendant malgré les 2 niveaux d’écart… Et sur un contre des locaux, un second penalty est signalé pour une nouvelle faute des visiteurs dans leur surface (32e). Hélas, BOUYSSY voit cette fois son adversaire direct détourner sa tentative, laissant entier le suspens à la pause.

Passés les citrons, la partie bascule rapidement avec un ballon de KOENRSIE pour MEY qui déviera sur TORRENT dont la frappe détournée atterrit sur BOUYSSY qui glisse le cuir dans le but vide. Les débats s’équilibrent alors,  puisque chacun tente de prendre l’avantage de possession sans trop découvrir ses arrières. WEIS inquiétera AUTIERE sur une belle frappe lointaine où le capitaine local s’emploiera d’une belle claquette (54e). Les blancs feront le dos rond de la 60e à la 80e pour préserver leur marge, se contentant de quelques contres où KOENERSIE puis MEY manqueront de mettre à l’abri leurs copains… La fin de partie reste crispante mais au prix d’efforts incessants, les Dordognots pouvaient laisser éclater leur plaisir en s’offrant un 5e tour de coupe de France.

De quoi trouver des idées à reproduire en championnat? Réponse samedi soir à Nérac (47)…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils